31/07/2009

Emily's summer playlist part 3

Ma grande découverte du moment, c'est un groupe anglais (pour changer !), FOALS. Avec Camille, nous avons eu la grande chance de les voir jouer en première partie de Blur à Hyde Park et c'était génial !! On ne connaissait pas du tout, mais quel potentiel !
Ils ont déjà plein de chansons géniales qui sont sorties, Cassius, Hummer (voir aussi la video de la version qu'ils ont joué pour la série Skins sur Youtube).
J'avoue mon crush pour le batteur roux trop fort et trop mignon qui m'a vraiment impressionné à Londres.
La mauvaise nouvelle c'est qu'ils devaient passer en concert à Paris le 29 juillet au Social Club mais ils sont en quarantaine à Londres (la grippe du gruik les a mainfestement empêché d'honorer leurs concerts de l'été). Quel dommage ! Mais je garde les yeux et les oreilles grands ouverts et vous préviendrais dès qu'une nouvelle date est prévue.
Voici la video d'Olympic Airways, que j'écoute en boucle depuis une semaine.
XoXo

Emily's summer playlist part 2

Continuons l'exploration des chansons de l'été. Je ne veux pas parler des tubes de l'été genre Macarena et compagnie, mais des chansons belles et fraîches qui donnent envie de s'endormir sous un arbre alors que les rayons du soleil sont filtrés par les feuilles avec le bruit de la mer et des vagues en fond sonore...
Ah, l'été !
Aujourd'hui, je vous propose de redécouvrir un groupe américain qui a marqué les années 90 avec la chanson Novocaine for the soul, EELS. Il s'agit de That look you give that guy, jolie ballade un peu triste et simple, douce et romantique. Dites-moi ce que vous en pensez, moi j'adore, sans parler des looks de bucherons, impayables !

30/07/2009

I love New York

25/07/2009

I (heart) Mr Darcy


Trouvé sur le site du Jane Austen Centre ce sac:
Il est pas génial, sérieux?? I want it, I want it, I want it!
Je l'ajoute tout de suite à ma liste de cadeaux de Noël (oui, je sais, c'est un peu tôt pour la commencer, mais franchement, je suis prévoyante...).
À bon entendeur!

Where the wild things are

Juste pour vous faire partager un petit coup de coeur:
Spike Jonze a adapté le livre culte pour enfants, Max et les Maximonstres de Maurice Sendak (que je n'ai jamais lu, la honte!), et la bande-annonce a juste l'air géniale...


24/07/2009

Nouvelles séries avec du potentiel...


Un grand merci à Blueberries stories qui, dans son super blog http://blueberriestories.hautetfort.com/cinema/, nous parle de séries à venir, qu'il ne faudra manquer sous aucun prétexte! Et dont j'aurais dû vous parler bien plus tôt, shame on me, donc je corrige ça tout de suite...
D'abord COUGAR TOWN, le nouveau projet de Bill Lawrence, créateur de Scrubs (si ça, c'est pas un gage de qualité...), et dont l'héroïne n'est autre que Courteney Cox! Je vous laisse voir la bande-annonce:

Bon ça a l'air génial, rien d'autre à dire. La diffusion commencera le 23 septembre....
Ensuite, THE WONDERFUL MALADYS, le nouveau projet de Sarah Michelle Gellar produit par HBO, qui raconte la vie de trois frères et soeurs vivant à New York et qui ont perdu leurs parents jeunes. Très peu d'infos pour l'instant sur cette série à part que le pilote a été tourné et qu'on attend des nouvelles...
Sinon, Bs parle aussi d'une série Being Erica, il paraît que la saison 1 est super... Je vous en dirais plus très bientôt. En attendant, ça nous fait au moins quelques trucs à se mettre sous la dent en attendant la reprise de Gossip Girl pour sa troisième saison. Je vais essayer de nous trouver des petites infos exclusives, et je vous tiens au courant!

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows


Ce livre, récemment traduit en français sous le titre: Le cercle littéraire des éplucheurs de patates, trône depuis plusieurs semaines en tête des ventes, à la fois en Angleterre, aux États-Unis et en France.
D'abord, laissez-moi vous dire que ce livre est absolument génial! Je l'ai commencé il y a deux jours, et depuis, impossible de le poser, c'est comme ça - compulsif - une fois qu'on commence, on ne peut plus s'arrêter.
Ce roman épistolaire débute dans le Londres de 1946, dévasté par les ravages des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Son héroïne, Juliet Ashton, trentenaire, a vu son appartement de Chelsea réduit à un tas de gravats. Elle rencontre un certain succès avec la parution d'une série de chroniques humoristiques écrites durant la guerre et fait une tournée promotionnelle dans toute l'Angleterre, avec l'aide de son meilleur ami et éditeur, Sidney Stark. Juliet se sent meurtrie à jamais par cette guerre horrible et ne reconnaît plus ni Londres, ni le reste de l'Angleterre. Un jour, elle reçoit une lettre d'un certain Dawsey Adams, habitant de Guernesey, et qui a récemment fait l'acquisition d'un livre d'occasion, ayant auparavant appartenu à Juliet. Les îles anglo-normandes ayant connu le même sort que la France au cours de la guerre, l'île se remet peu à peu de cinq années d'occupation sans pitié. Dawsey partage avec Juliet un goût pour un auteur mystérieusement inconnu, Charles Lamb, et commence ainsi une correspondance entre eux. La curiosité de Juliet est piquée au vif lorsque Dawsey lui apprend qu'il fait partie d'un cercle littéraire d'éplucheurs de patates, ce qui lui donne une idée pour son prochain livre. Le reste des membres de ce cercle littéraire entrent en contact avec elle, et elle ne va pas être au bout ses surprises...
Ce livre a une qualité incroyable: il est aussi drôle qu'émouvant! Évidemment, le sujet se prête au tragique, les habitants de Guernesey ayant vécu des années très difficiles sous l'occupation nazie, ce qui remet en perspective l'expérience londonienne de Juliet, qui réalise peu à peu, malgré ses traumatismes, que d'autres ont vécu des situations bien plus dures que la sienne. Un autre personnage s'inscrit en filigrane de tout ce roman, une absente qui donne miraculeusement vie au roman, et à Juliet par la même occasion, qui, en plus de rechercher l'amour, va trouver une famille qu'elle n'a jamais eu.
Un livre très drôle et émouvant, donc, à mettre entre toutes les mains, et une excellente lecture pour cet été...

22/07/2009

Des fans de chicklit à Londres, pourquoi ?

faire les soldes et voir des beaux mecs !

Voilà un petit raccourci pour raconter notre weekend à London mais en gros, c'était ça !
Au programme : jeudi 2 juillet, eurostar à 8h pour débarquer dans un Londres bouillonnant du début de l'été et des premières chaleurs.
Et après ??? BLUR à Hyde Park !!!!!!!
Nous avons patienté cinq heures avant qu'ils montent sur scène mais c'était tellement génial ! Awesome comme disent nos amis les américains !

Visiblement, nous n'étions pas les seules à attendre le grand retour du groupe fétiche des 90's. En deux jours, 110 000 personnes ont chanté en coeur Girls who love boys who dig boys like they're girls... always should be someone you really love !
Impressionnant ! Tous leurs tubes, Parklife, Country House, Coffee & TV, Song 2, et mes préférées This is a low et To the end. Ils avaient l'air très émus de retrouver leur public et, une chose est sûre, c'est que les anglais savent faire la fête !

Pour vous, Beetlebum, et tous en choeur :

Et, quand même, chères et chers fans de chicklit, voici une video de Girls & Boys, atrocement mal filmée (mais, j'avoue, ça doit pas être facile !) mais qui est l'une des rares à avoir une qualité sonore pas trop pourrie, juste pour crâner... Nous, on y était !
XoXo


Emily's summer playlist part 1

Hello fans de chicklit !
Puisqu'il n'y a pas que la chicklit et les rom-coms dans ma vie, je vous fais partager mes derniers émois musicaux...
Avant de vous parler de Blur, je veux vous parler de mon obsession du moment pour Franz Ferdinand, groupe de Glasgow (déjà ils marquent un pont en étant écossais) dont les tubes rock sont déjà cultes.
Vous connaissez This fire, Matinee ou Come on Home ? Moi, en ce moment, j'écoute en boucle Ulysses et No you girls, ça m'aide à avoir la pêche le matin pour aller bosser ! Et j'avoue, je suis amoureuse de la voix de crooner d'Alex Kapranos...
En bonus, une video d'une réinterprétation du tube britneyesque Womanizer... Boy don't try to hide I know just just what you are a womanizer, womanizer, you're a womanizer baby !
XoXo

Mistresses saison 3


Une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois pour les fans de la série anglaise MISTRESSES: la saison 3 a été confirmée et est actuellement en production, mais elle sera la dernière saison de la série. Toutes les actrices ont confirmé leur présence, et il paraît que cette saison sera pleine de révélations...

Montrez-nous vos livres !

Bonjour à toutes les fans de Chick Lit et de toutes les autres formes de littérature, car nos horizons sont variés.
J'ai eu envie de partager avec vous mon étagère, et j'espère que vous aurez envie de partager la vôtre avec nous, soit en m'envoyant vos photos que je publierai, soit en les publiant sur votre propre blog, c'est comme vous voulez!
Première photo: vue générale de ma bibliothèque.


Dernier étage: c'est mon côté traductrice! J'ai BEAUCOUP DE DICTIONNAIRES (toujours sympa pour les déménagements!), mais aussi des CALVIN & HOBBES, dont je suis fan!



Étage DVD: beaucoup de séries (Buffy, Angel, Alias et Gilmore Girls, entre autres...), beaucoup de comédies romantiques aussi...


Et pour finir, les livres! Pour ne citer que quelques-uns parmi mes préférés: les Harry Potter évidemment, La physique des catastrophes de Marisha Pessl, des auteurs comme Zadie Smith, Jonathan Coe, Barbara Kingsolver... Et pour ce qui est de la Chick Lit: Candace Bushnell, Lauren Weisberger, Melissa Bank, Janet Evanovich, Jane Green... Et en vrac: Tolkien, Austen, Brontë, Virginia Woolf...


Et voilà! À vous...




En ce moment, je lis....



17/07/2009

Vacances, j'oublie tout....


Après une trop courte semaine de vacances, les Fans de Chicklit sont de retour, le teint un peu moins pâle qu'à l'aller, l'esprit et le corps reposé, et prêtes à attaquer un été placé sous le signe du travail (si seulement j'en avais!)...
En une semaine, je n'ai pas chômé côté lecture, mais j'ai privilégié les lectures 'non prise de tête', comme la relecture du 6ème tome d'Harry Potter avant le visionnage du film ce soir (paraît que c'est le meilleur fait jusque-là, j'attends de voir), une trilogie de Nora Roberts en VO: Les étoiles de Mithra. J'ai tenté tant bien que mal de finir Emma de Jane Austen, que j'ai dû re-laisser tomber, je sais pas pourquoi, ça m'énerve! Le côté trop anglais peut-être: untel est peut-être comme ci ou comme ça, ils ne le connaissent même pas, pourtant ça ne les empêche pas de spéculer sur la personnalité dudit personnage pendant des pages et des pages!! Je sais que ce sont les petits détails qui font le charme de Jane, mais là, je bloque, c'est plus fort que moi... Mieux vaut passer carrément à autre chose, en espérant que je le reprendrai d'un oeil neuf et plus indulgent.
En ce qui concerne Nora Roberts, autant j'avais été enchantée par la trilogie des Clés, autant les Étoiles de Mithra m'ont laissé sur ma fin! Les trois romans sont évidemment tous construits sur le même moule, et ça devient franchement lassant. L'une des trois héroïnes se retrouve entraînée dans une aventure dangereuse, tout ça à cause de trois diamants légendaires dont elle doit assurer la protection au péril de sa vie. Dès le début, elle rencontre l'homme de sa vie, mais s'ensuivent des péripéties, et tout est bien qui finit bien, le méchant est arrêté ou tué, le couple se marie, les diamants sont en sûreté... Vous voyez où je veux en venir, c'est prévisible et cousu de fil blanc. Du coup, si on se laisse volontiers happer par le premier tome qui réserve quelques surprises, les deux suivants sont totalement superflus. Nora Roberts a une recette, qu'elle n'hésite pas à appliquer à chaque fois. C'est sûrement ce qu'aiment ses lectrices, mais bon, un peu de diversité ne ferait pas de mal.
Pour vos lectures de vacances, je conseillerai donc plutôt un bon Melissa Bank ou Candace Bushnell, dont la qualité des romans est quand même nettement supérieure! Ou, pour celles qui préfèrent du plus sérieux, un bon Barbara Kingsolver, on ne peut pas se tromper, tous ses romans sont formidables!
Sinon, dans le coin des news, j'ai entendu dire (et ça a été confirmé) qu'ils allaient tourner un 3ème Bridget Jones, basé sur les chroniques qu'Helen Fielding a publié dans un quotidien britannique, s'intéressant à une Bridget frôlant la quarantaine et rattrapée par le désir d'enfants. Il paraîtrait même que Renée Zellwegger a déjà commencé son régime grossissant. Le film devrait sortir vers la fin 2010.
Et pour les personnes qui s'ennuient l'été, et ne savent plus quelle série regarder, je conseille True Blood, diffusée tout l'été sur HBO, et disponible en streaming. Une série avec des vampires en Louisiane, créée par Alan Ball, à l'origine de Six Feet Under. Atmosphère moite et vampires sexy en perspective!

02/07/2009

Que lire?

Au passage, j'ai trouvé ce site What should I read next?
Trop pratique! On rentre le titre d'un livre ou le nom d'un auteur qu'on aime, et il vous propose des suggestions d'autres livres dans la même veine... D'accord, c'est en anglais, mais quelle bonne idée!

The Brooklyn Follies, de Paul Auster


Il y a certains livres qu'on voudrait ne jamais terminer, tant ils nous manquent dès qu'on les a refermés. The Brooklyn Follies en fait partie. J'ai lu ce livre peu après sa sortie en poche en anglais. Pourtant, je n'apprécie pas spécialement Paul Auster, contrairement à beaucoup de gens. Il y a plusieurs années, j'avais tenté de lire la trilogie new-yorkaise, mais n'avais pu dépasser les 100 premières pages de Moon Palace. Mais, on m'avait dit tellement de bien de Brooklyn Follies que je l'avais acheté et dévoré dans la foulée... Je comptais le relire parce que ces derniers temps, j'ai un peu manqué de vrais bons romans avec du coeur, de ces romans qui restent en vous, même longtemps après les avoir lus.
Cette nuit, donc, coupure de courant générale dans ma rue: les gens à leurs fenêtres ou sortis dans la rue ont commencé à se parler (j'ai d'ailleurs une voisine d'en face très sympa), j'ai sorti les quelques malheureuses bougies chauffe-plat, et ouvert Emma, ma lecture off and on du moment, mais mon édition est écrite tellement petit que je n'y voyais rien... Je n'étais pas non plus d'humeur à lire la biographie de Jane Austen ou Walt Whitman (bizarrement à 1h du matin, j'apprécie moins bien la poésie)... Je scrute mon étagère à la recherche d'un autre livre à lire, et là, Brooklyn Follies me tendait les bras. Rien qu'à la première page, que dis-je la première ligne, j'ai retrouvé tout ce qui m'avait manqué!

I was looking for a quiet place to die.

Mon père dit toujours qu'on reconnaît un bon livre rien qu'à sa première ligne, et celle-ci est particulièrement réussie! Elle donne tout de suite le ton.
Un peu plus loin, ce passage rappelle à tous les amoureux de New-York ce qui fait la magie de cette ville. C'est Tom, le neveu du héros, chauffeur de taxi qui parle des bons côtés de ce métier:

"There are good moments, too," Tom would add, not wanting to let Harry have the last word.
"Indelible moments of grace, tiny exaltations, unexpected miracles.
Gliding through Times Square at three-thirty in the morning, and all the traffic is gone, and suddenly
you're alone in the center of the world, with neon raining down on you from every corner of the sky.
Or pushing the speedometer up past seventy on the Belt Parkway just before dawn and smelling the ocean as it pours in on you
through the open window. Or traveling across the Brooklyn Bridge at the very moment a full moon rises
into the arch, and that's all you can see, the bright yellow roundness of the moon, so big that it frightens you,
and you forget that you live down here on earth and imagine you're flying, that the cab has wings and you're actually flying through space.
No book can duplicate those things."

Donc, moi je suis à Brooklyn par la pensée pendant que mes deux acolytes sont à Londres, fraîchement débarquées de l'Eurostar, et dans un double-decker en direction de High Street Kensington!
Et en spéciale dédicace à tous ceux qui sont restés à Paris, voilà un petit clip rien que pour vous!